Balades Fluviales

1ères balades interactives en France au fil de l’eau et sur les rives
Bassin du Sud et du Sud-Ouest
--  -  0 commentaires Déposer
visuel
Scanner cette page sur votre mobile
Pubs



La Dordogne


Nos parcours :
En bateau et canoë-Kayak :
De Bec d’Ambès à Castillon la Bataille
Longueur : 78 km
T.E. : 3 m vive-eau - T.A. : 5 m

En Canoë :
Argentat à Beaulieu : 26 km
Beaulieu à Gluges : 31 km
Gluges à Souillac : 27 km
Souillac à Vitrac : 32 km
Vitrac à Beynac-et-Cazenac : 14 km
Beynac-et-Cazenac à le-Buisson-de-Cadouin : 27 km
Le-Buisson-de-Cadouin à Lalinde : 26 km

La vallée de la Dordogne est classée pays d'art et d'histoire.

Navigation
La navigation fut longtemps active sur la Dordogne. En dépit de ses dangers et de ses irrégularités, elle fait vivre jusqu'au XIXe siècle tout un peuple de mariniers. Aujourd'hui, seule la Dordogne maritime a conservé un trafic notable et la rivière ne porte plus que les barques des pêcheurs et les canoës.

Rivière ou fleuve ?
La Dordogne conflue avec la Garonne au niveau de l'estuaire de la Gironde. Pour cette raison elle est qualifiée de rivière dans les dictionnaires et encyclopédies ainsi que par le SANDRE. Toutefois quelques organismes régionaux la qualifient de fleuve, considérant que la Gironde est un estuaire commun à la Garonne et à la Dordogne, ce qui en ferait le cinquième plus long fleuve français métropolitain. La divergence de dénomination (alors que ses caractéristiques hydrologiques ne sont pas en cause) renvoie au problème de la définition d'un estuaire et illustre le manque de pertinence de la différentiation faite dans la langue française entre "fleuve" et "rivière" pour caractériser un cours d'eau. Si le choix reste anodin pour l'appellation du cours d'eau, il implique toutefois une hiérarchisation différente du ou des bassins versants. Un argument notable fait de la Dordogne un fleuve, c'est la présence d'un mascaret puissant, résultant, lors des hautes marées, de la pénétration saisonnière du domaine maritime dans le cours d'eau.

Le mascaret de la Dordogne est très connu et constitue une attraction, le mot a même une origine gasconne de l'estuaire. Pour la Dordogne, la vague remonte jusqu'à Vayres soit à une trentaine de kilomètres à l'intérieur.

La Dordogne aurait fort bien pu ne pas dépasser sa confluence avec le Chavanon, au niveau de la très modeste commune corrézienne de Confolent-Port-Dieu, qui se situe au début de la retenue d'eau du Barrage de Bort-les-Orgues. Le Chavanon, parfois dénommé Chavanou, rejoint le lit de la Dordogne après un creuset de 54 km. La Dordogne, à cette confluence, en a seulement parcouru 39, soit une quinzaine de moins mais, a contrario, elle déverse un volume d'eau supérieur. Le Chavanon est aussi appelé, dans son cours supérieur Ramade.

Activités touristiques
- Canoë-kayak- Rafting- Hydrospeed- Pêche sportive ou détente- Baignade- Voie- Aviron - Motonautisme et ski nautique- Navigation fluviale de plaisance avec des Gabares

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original.
Licence Créative Commons parternité partage à l’identique.
Photo : Beaulieu - Astronautilus

Liens externes :
Wikipédia