Balades Fluviales

1ères balades interactives en France au fil de l’eau et sur les rives
Réseau Saône et Rhône
--  -  0 commentaires Déposer
visuel
Scanner cette page sur votre mobile
Pubs



Lacs et gorges du Verdon


Nos parcours :
En canoë-Kayak :
Lac de Sainte-Croix : 10 km
Barrages de Sainte-Croix à la retenue de Quinson : 15 km
Barrages de Quinson
au lac d’Esparron : 10 km

Randonnée
C’est dans la partie des « Gorges » que se trouvent les plus belles randonnées :
- le sentier Martel ;
- le sentier de l’Imbut ;
- le belvédère de Rancoumas par le pont de Tusset ;
- le sentier du Bastidon.

Géographie
Le Verdon prend sa source tout près du col d'Allos, dans le massif des Trois Evêchés (2819 m). Il va se jeter dans la Durance, près de Vinon-sur-Verdon après avoir parcouru près de 175 kilomètres. Son parcours le plus intéressant se trouve entre Castellane et le Pont du Galetas, sur le lac de Sainte-Croix.

Ce lac était il y a quelques dizaines d’années la grande plaine des Salles-sur-Verdon, avant la mise en eaux du lac artificiel créé par l’édification du barrage de Sainte-Croix. Lors de la montée des eaux en 1973, le vieux village des Salles a été évacué (de force), détruit et noyé. Son église a été dynamitée, tout comme le village, qui est reconstruit plus haut et plus moderne, au grand dam de ses habitants. C’est maintenant le plus jeune village de France.

Les Gorges du Verdon constituent sur une bonne distance, la frontière entre les départements du Var au sud et les Alpes-de-Haute-Provence au Nord, dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.Cette région, entre Castellane et le lac de Sainte-Croix, s’appelle les gorges du Verdon.

Elle se divise en trois parties distinctes :
- les Prégorges, qui vont de Castellane à Pont de Soleils ;
- les Gorges qui vont de Pont de Soleils à l’Imbut ;
- le Canyon qui va de l’Imbut au Pont de Galetas.

Les Gorges du Verdon sont étroites et profondes : de 250 à 700 mètres de profondeur, pour 6 à 100 mètres de large au niveau de la rivière du Verdon, et 200 à 1 500 mètres d’un versant à l’autre au sommet des gorges.

Histoire
La vallée du Verdon a été habitée par le peuple gaulois des Verguni. Les gorges du Verdon n’attirent l’attention des voyageurs que tardivement. Les premières descriptions imprimées datent du tournant des XVIIIe et XIXe siècles, mais restent rares (une en 1782, une autre en 1804)2. Malgré le développement de la sensibilité aux beautés naturelles et la vogue du romantisme, ils ne remarquent qu’une coupure et ne s’attardent pas à la description d’un site accessible uniquement par des sentiers muletiers. Les gorges ne deviennent connues qu’avec la description qu’en fait Élisée Reclus en 18793, et la diffusion des guides touristiques (guides Joanne notamment à partir de 18774, Guide touristique de la Provence, guide Baedeker) à la Belle Époque.

Les gorges sont cartographiées par les Cassini (années 1770) 5 et les ingénieurs géographes du roi, en 17786. C’est Martel qui dirige la première expédition à descendre de bout en bout le canyon du Verdon (voir sentier Martel) ; cette expression de canyon est d’ailleurs de lui.

Le tourisme se développe lentement dans les années 1880-19008 : la route est malaisée et dangereuse, les infrastructures (hôtels, restaurants, routes, sentiers) rares et peu confortables. De plus, le principal moyen de transport de l’époque, le chemin de fer, s’arrête à Saint-André-les-Alpes, ce qui oblige à louer des voitures pour venir voir les gorges. Dans les années 1890 (et jusqu’aux années 1920), des projets de retenues rendant le canyon navigables voient le jour.

Le premier aménagement date de 1906 :
le Touring Club de France (TCF) trace un sentier qui permet de descendre dans les gorges. Le premier essor touristique des gorges date de la fin des années 1920 et des années 1930, sous l’impulsion du TCF : campagne de presse à partir de 1928, voyages de découverte, reportage diffusé au cinéma, visite de journalistes britanniques. Cette promotion est complétée par de nouveaux travaux en 1929 et 1930 : amélioration de la viabilité de la route, à l’initiative et en partie sur les fonds du TCF, aménagement de belvédères (dont le Point Sublime est le plus remarquable), incitation aux compagnies de transport local pour multiplier les dessertes, aménagement de nouveaux sentiers inaugurés en juin 1930, enfin création du refuge de Malines en 1936.

Ces efforts attirent quelques milliers de touristes chaque année. Le site est devenu un site naturel protégé depuis le 7 mai 1990.

Les barrages hydroélectriques
Entre 1929 et 1975, cinq barrages ont été édifiés sur le cours du Verdon, entre Castellane et Gréoux-les-Bains.
Ces barrages correspondent à autant de retenues d’eau :
- lac de Castillon avec engloutissement du village du même nom ;
- retenue de Chaudanne ;
- lac de Sainte-Croix avec engloutissement du village des Salles-sur-Verdon, du pont romain dit pont d’Aiguines, du pont de Garuby et de la résurgence Fontaine l’Evêque à Bauduen. D’une couleur merveilleuse et changeante presque tous les jours, il est devenu un haut lieu du tourisme estival.

C’est le deuxième plus grand lac artificiel de France ;
- retenue de Quinson, parfois improprement nommée « lac de Montpezat », du nom du village qui la domine ;
- lac d'Esparron, il est de couleur verte, comme le Verdon contrairement au lac de Sainte-Croix dans la couleur duquel le bleu domine.

Points remarquables
Le Styx du Verdon, nommé ainsi par référence au Styx de la mythologie grecque, est une sorte de mini canyon dans le canyon.L’Imbut est un passage reserré par où le Verdon disparaît sous terre, sous un énorme chaos rocheux.

Tourisme
Les Gorges du Verdon sont réputées pour former le plus beau canyon d’Europe, et attirent de nombreux touristes, surtout pendant la période estivale. C'est surtout Isidore Blanc qui fut l'initiateur du tourisme local en aménageant les sentiers existants pour les rendre praticables aux randonneurs.

Sports
Les Gorges du Verdon sont une destination appréciée des grimpeurs : elles comportent plus de 1 500 voies d’escalade sur du bon rocher calcaire. Les diverses falaises autour des gorges en font l'un des plus beaux sites d’escalade de France. Certaines voies sont interdites pour protéger les vautours récemment réintroduits.
Les Gorges du Verdon et le Verdon sont des destinations privilégiées par les pêcheurs notamment à la mouche.

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original.
Licence Créative Commons parternité partage à l’identique.
Photo : Gorges du Verdon - Paolo Bertinetto

Liens externes : 
Wikipédia