Balades Fluviales

1ères balades interactives en France au fil de l’eau et sur les rives
Bassin du Centre-Bourgogne
28/10/2011  -  1 commentaires Déposer
visuel
Scanner cette page sur votre mobile
Pubs




Canal latéral à la Loire


Nos parcours :
En bateau et canoë-kayak :
De Digoin à Briare
Longueur : 196 km - Écluses : 36
T.E. : 1,8 m - T.A. : 3,5 m
Gabarit : 38,5 x 5,1 m

À pied ou à vélo :
Gannay→Challuy ou "Le canal latéral" : 57 km
Challuy→Pouilly ou "Les levées" : 58 km
Pouilly→Briare ou “Les bords de Loire" : 61km
Bannay → Belleville-sur-Loire : 18 km

Caractéristiques physiques
Canal latéral au gabarit Freycinet longeant la Loire. Il débute au cœur de la ville de Digoin, au port Campionnet, où il est connecté au canal du Centre qui, lui, rejoint la Saône à Chalon-sur-Saône, et donc le bassin du Rhône. Puis il franchit la Loire par un grand pont-canal et accueille vite sur sa rive gauche, à Chavane, le canal de Roanne à Digoin qui est son prolongement vers le sud.

À Decize, importante base de tourisme fluvial, un embranchement passant par le lit du fleuve donne accès au canal du Nivernais. Peu avant de traverser l'Allier au moyen du pont-canal du Guétin, un embranchement permet de joindre Nevers. Peu après le pont-canal et sa double écluse, le canal reçoit sur sa gauche les eaux de l'Allier par l'intermédiaire de la rigole des Lorrains (ou d'Apremont) qui comporte une curieuse écluse ronde à son origine, à 3 km en amont, et a été navigable. Sur sa droite, le canal reçoit peu après un autre embranchement par lequel les bateaux pouvaient aller charger à Fourchambault, sur l'autre rive de la Loire.

À Marseilles-lès-Aubigny, ancienne cité batelière importante, se voit encore l'ancienne embouchure du canal du Berry, déclassé en 1955. Après être passé au pied de la colline de Sancerre, où un autre embranchement lui permet de rejoindre la Loire, le canal arrive à Châtillon-sur-Loire où il devait autrefois traverser la Loire dans son lit même, entre deux digues. À présent, il suit un tracé moins périlleux qui l'amène à Briare par le grand pont-canal du même nom.

Enfin, après 2 km et un ultime pont-canal sur la Trézée à la Cognardière, il se connecte au canal de Briare. Par celui-ci et celui du Loing qui le prolonge, le bateau peut continuer sa route jusqu'en Seine.

À Digoin, le pont-canal permet au canal latéral à la Loire de franchir la Loire afin d'aller se connecter au canal du Centre dans Digoin.

Bref historique
Les plans initiaux sont de l'ingénieur Louis Didier Jousselin sous la Restauration.Compagnie concessionnaire : Compagnie des quatre canaux jusqu'en 1860, puis rachat par l'État. Ingénieurs : Jullien, Lejeune, Vigoureux. Début des travaux : 1827. Ouverture du canal en 1838 (source : Un canal...des canaux, Éd. Picard)

Modernisation Freycinet : Léonce-Abel Mazoyer (1846-1910) de 1890 à 1896. Cette modernisation s'est achevée avec la mise en service du pont-canal de Briare en septembre 1896.

Ouvrages remarquables

Le canal Latéral à la Loire comprend certains des plus fameux ouvrages de la voie d'eau et notamment le grand pont-canal métallique de Briare, qui détint jusqu'en 2003 le record européen de longueur dans sa catégorie.

- Grands ponts-canaux : de Digoin (sur la Loire), du Guétin (sur l'Allier) et de Briare (sur la Loire)

- Ponts-canaux plus modestes : Molinet, Loddes, Besbre, Abron et Acolin, Aubois et La Cognardière

- Écluse ronde des Lorrains sur l'embranchement éponyme

- Ancien passage en Loire de Châtillon-sur-Loire, avec des ouvrages classés MH

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original.
Licence Créative Commons parternité partage à l’identique.

Liens externes :
Wikipédia