Balades Fluviales

1ères balades interactives en France au fil de l’eau et sur les rives
Bassin de l'Ouest
31/05/2013  -  3 commentaires Déposer
visuel
Scanner cette page sur votre mobile
Pubs



Canal de Nantes à Brest (Est)


Nos parcours :
En bateau et canoë-kayak :
De Quiheix à Pontivy
Longueur : 184 km - Écluses : 102
T.E. : 1,1 m - T.A. : 2,4 m
Gabarit : 25,5 x 4,3 m

Uniquement en canoë :
Écluse N.D de Grâce au Pont Miny : 18 km
Depuis l’édification du barrage de Guerlédan, la navigation est limitée de Nantes à Pontivy et de Carhaix à la mer.

À pied ou à vélo :
Les promeneurs à pied ou à vélo peuvent le longer entièrement grâce aux chemins de halage. Le Finistère comporte 46 écluses sur environ 100 km et 22 communes riveraines avec de nombreux ports et points de séjour accessibles aussi bien aux promeneurs à pied, à vélo, à cheval, en kayak, en pénichette, qu’aux camping-caristes, campeurs, etc.

Histoire
L’idée d’ouvrir une voie de navigation intérieure en Bretagne remonte au XVIe siècle. En 1769, un premier projet de canal est proposé et des plans sont élaborés. Il faut cependant attendre le début du XIXe siècle et le blocus de Brest par les Britanniques (voir biographie de l’amiral William Cornwallis), pour convaincre Napoléon Ier de l’intérêt stratégique de débloquer Brest par l’arrière-pays.

Les dates-clés :
- 1803 : l’ingénieur Guy Bouessel est chargé de l’étude du projet ;
- 1811 : début des travaux ;
- 1858 : inauguration du canal par Napoléon III.
Écluse abandonnée du canal sur la portion désormais non navigable Pontivy.
- barrage de Guerlédan.
À partir de 1923, la construction du barrage de Guerlédan et les progrès du chemin de fer mettent un point final au fret par voie d’eau (douce) entre Nantes et la rade de Brest.

Aujourd’hui, les chevaux de halage ont laissé place aux pêcheurs, promeneurs et sportifs. Gabares et chalands disparus, le canal n’ouvre plus ses écluses qu’aux plaisanciers. Le canal mesure 364 km de l’Erdre à l’Aulne mais n’est artificiel que sur 20 % de sa longueur, soit environ 73 km.

Huit cours d'eau sont canalisés pour l’alimenter, ou aménagés pour les rendre navigables, devenant les ramifications d’un assez surprenant réseau navigable breton. Les ouvriers – parfois des paysans, souvent des bagnards ou des prisonniers de guerre – et les ingénieurs ont créé au total près de 600 km de voies et 325 écluses dans les cinq départements traversés par le canal.

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original.
Licence Creative Commons paternité partage à l’identique.
Photo : Chapelle de Notre-Dame de la Pitié - Korrigan

Liens externes :
Wikipédia


Vélo-Canaux-Dodo

Blog Vincent Lefèvre