Balades Fluviales

1ères balades interactives en France au fil de l’eau et sur les rives
RECHERCHE LIBRE
 
France
RECHERCHER :

› Devenir fan !


› Aimer balades fluviales !

Pubs
Partenaire
Le monde du fluvial

Le phoque commun


Le phoque commun ou veau marin (Phoca vitulina) est un mammifère carnivore, de la famille des phocidés. Sa durée de vie peut atteindre 25 ans pour le mâle et 35 ans pour la femelle, avec des variations importantes selon les zones de vie et les sous-populations ou sous-espèces.

Ce terme de « veau marin » n’est réservé qu’à cette espèce de phoque, et ne doit pas être confondu avec « veau de mer » qui désigne aussi le requin taupe.

Le phoque commun est, avec le phoque gris, la seule espèce de phocidé qu’il est possible d’observer régulièrement sur certaines plages du nord et du nord-ouest de la France, dont la baie de Somme qui constitue sa principale zone de reproduction. En revanche, le phoque marbré n’est qu’accidentel dans ce pays.

Quand l’eau monte, il adopte une position typique en « arc » ou « banane », tête et nageoires hors de l’eau, probablement pour diminuer la perte de calories des parties de son corps les moins protégées par la graisse.

Description

Taille : 80 cm à la naissance, jusqu’à 1,50 m à 1,80 m pour l’adulte (avec un poids de 60 à 120 kg) Pelage : du gris au brun-clair, plus ou moins tacheté. Tête : arrondie avec un net décrochement entre le front et le museau, et des narines en forme de « V ».

Rien n'échappe à un phoque veau marin, grâce à ses moustaches ou vibrisses. Celles-ci sortent de follicules, des cavités cellulaires contenant environ dix fois plus de terminaisons nerveuses que celles des moustaches d'un rat. Selon Wolf Hanke, spécialiste de biologie sensorielle à l'université de Rostock, les vibrisses des phoques se sont adaptées sur plus de 25 millions d'années pour parvenir à lire les moindres changements dans les mouvements de l'eau. Les phoques peuvent ainsi détecter les traces d'un objet dans l'eau calme, même trente secondes après son passage. Des tests ont révélé qu'ils distinguaient aussi des formes et des tailles à l'aide de ses seules moustaches.

Alimentation

Le jeune phoque est nourri du lait de sa mère, très riche. Le régime des adultes est opportuniste, et varie selon la saison, l’abondance en proies et la facilité qu’ils ont à les attraper.

Il est principalement piscivore, consommant quotidiennement environ 2 kg de poisson (hareng, bar, anchois, merlan, morue de l'Atlantique, plie, sole, saumon, cabillaud) mais il consomme volontiers aussi des crustacés (crevettes…) et céphalopodes (calmars…) ou mollusques (jusqu’à environ 4 kg/jour quand les proies sont abondantes, pour les gros individus).

Il plonge facilement jusqu’à 20 mètres et si nécessaire à plus de 50 m de fond, avec des apnées durant en moyenne trois minutes mais pouvant atteindre 10 min. Il ne mâche pas sa nourriture, mais il peut la déchiqueter si la proie est trop grosse.

Reproduction

La maturité sexuelle est atteinte vers 4 à 7 ans pour les mâles et plus précocement (vers 3 à 6 ans pour les femelles). Elle semble effective pour la femelle quand elle dépasse 50 kilogrammes et pour le mâle quand il dépasse 75 kg.

L’accouplement a plutôt lieu dans l’eau, un mâle pouvant s’accoupler avec plusieurs femelles. La saison des amours est double : printemps et début d’automne.

La femelle peut différer de deux mois l’implantation de l’embryon. La gestation dure environ 9,5 mois, parfois 11 mois en raison d’un phénomène d’implantation retardée).

Il n'y a généralement qu’un seul petit (exceptionnellement deux), de 9 à 13 kg (11 kg en moyenne) pour 70 à 90 cm. Les petits savent nager et plonger en apnée dès quelques heures après la mise bas qui se fait toujours sur le rivage. Le mâle ne s’occupe pas des soins et de l’élevage du petit. L’allaitement dure de 4 à 6 semaines.

Phoque en Baie de Somme

Ce phoque autrefois comme son nom l’indique "commun" est encore présent sur les eaux littorales des océans de l’hémisphère nord (Atlantique et Pacifique). Il vit sur le plateau continental qu’il explore à marée haute à la recherche de poissons ou autres organismes qu’il consomme. Et il apprécie de se reposer à marée basse sur les bancs ou sur des parties émergées des estuaires. On le voit parfois dans les ports et quelques individus peuvent explorer l’amont de certains fleuves.

En France : La population de baie de Somme, visible à la pointe du Hourdel — après une phase de régression — s'est reconstituée pour devenir la principale colonie de France. Elle regroupe aujourd’hui plus de 50 % de la population française.

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original. Licence Créative Commons parternité partage à l’identique.

Photo : Raphodon

Liens externes :

Wikipédia