Balades Fluviales

1ères balades interactives en France au fil de l’eau et sur les rives
RECHERCHE LIBRE
 
France
RECHERCHER :

› Devenir fan !


› Aimer balades fluviales !

Pubs
Partenaire
Le monde du fluvial

Pyroscaphe



Les premiers bateaux mus par la vapeur étaient évidemment des engins dont la vitesse et surtout l'autonomie les disposaient à évoluer sur les rivières.

Le premier en France a été le Pyroscaphe de Claude François Jouffroy d'Abbans qui naviguait sur le Doubs. En 1803, Robert Fulton, un Américain qui est considéré comme l'inventeur du bateau à vapeur, lance pour la première fois sur la Seine un chaland à vapeur.

Sa démonstration ne semble pas susciter beaucoup d'intérêt. Fulton était un précurseur, il est le premier à avoir proposé l'ancêtre du sous-marin en 1798. Il avait visité la France et en admirait la Révolution.

Au XIXe siècle, beaucoup de compagnies tentent d'exploiter ces nouveaux moyens de transport sur les rivières françaises mais de nombreux accidents (explosions, incendies, naufrages...) freinent l'expansion de la voie navigable. Une des dernières sur la Loire, pour rassurer les clients, s'appelait ainsi la Compagnie des Inexplosibles. Vingt et un bateaux de ce type ont été construits et ont navigué entre 1820 et 1840. Une réplique (non fonctionnelle) d'un de ces bateaux a été construite (le numéro 22) et est amarrée depuis l'été 2007 sur le quai de Châtelet à Orléans. La construction des voies de chemin de fer a précipité le déclin de ces bateaux. Les péniches et gabarres, tractées avant par des animaux ou des hommes, ont ensuite été tirées longtemps par des remorqueurs à vapeur, sur des "trains" qui pouvaient atteindre douze chalands. La puissance relativement modeste de ces bateaux obligeait les mariniers à des trésors d'anticipation dans la manœuvre, surtout en période de crue sur les fleuves.

La plupart des remorqueurs ont été convertis au diesel au milieu du XXe siècle avant d'être remplacés par des pousseurs.

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original. Licence Créative Commons paternité partage à l’identique.
Photo : CGN-Rhone-1927 - MHM-com

Liens externes :
Wikipédia