Balades Fluviales

1ères balades interactives en France au fil de l’eau et sur les rives
RECHERCHE LIBRE
 
France
RECHERCHER :

› Devenir fan !


› Aimer balades fluviales !

Pubs
Partenaire


Les tjalks forment une famille de bateaux hollandais pouvant servir aussi bien pour la navigation fluviale que sur la mer. Voiliers anciennement utilisés pour le transport, avec l'apparition de barges permettant le transport de plus de marchandises et entièrement motorisées, les tjalks aujourd'hui servent surtout pour la plaisance.

La dénomination tjalk regroupe plusieurs types de bateaux. Le mot "tjalk" a d'abord été utilisé au XVIIe siècle pour désigner les bateaux dont la forme de la coque était en arc de cercle.

Fonctions

La structure du tjalk est longue, étroite et peu profonde avec des formes très arrondies à l'avant et à l'arrière, ce qui le rend très reconnaissable parmi les bateaux fluviaux. À l'origine, ils étaient gréés, utilisant des voiles auriques, et avaient deux dérives latérales, caractéristiques des péniches hollandaises (Zwaard, en néerlandais).

Les tjalks regroupent plusieurs types de bateaux, dont la classification se fait selon leur apparence, leur vitesse, leur origine et leur utilisation. On trouve des tjalks dont la longueur varie de 8 à 30 m.

Ils ont été couramment utilisés aux XVIIIe et XIXe siècles dans une zone géographique s'étendant de la mer Baltique au nord de la France et à l'Angleterre. Aujourd'hui, on en trouve encore beaucoup aux Pays-Bas, construits principalement en acier.

Avec le déclin de la voile, la plupart des tjalks ont été convertis en cargos à moteur. Les plus petits ont souvent été détruits ou convertis en bateau-logement, en utilisant la cale comme appartement. Ces dernières décennies, beaucoup de tjalks ont été construits ou restaurés et servent pour la plaisance ou pour des croisières, notamment dans la région de Groningue, en Frise, sur les lacs d'IJssel et de Marken.

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original.
Licence Créative Commons paternité partage à l’identique.
Photo : Claude Draeger

Liens externes :
Wikipédia