Balades Fluviales

1ères balades interactives en France au fil de l’eau et sur les rives
RECHERCHE LIBRE
 
France
RECHERCHER :

› Devenir fan !


› Aimer balades fluviales !

Pubs
Partenaire


Silure

Le silure (genre Silurus) est un poisson d'eau douce qui fait partie de la famille des Siluridae. On peut également l'appeler Glane, Salut, Merval et en Anglais Wels.

On compte aujourd'hui 14 espèces identifiées de silures dont la plus connue est le silure glane.

On dit de lui qu'il fait partie de la même famille que le poisson-chat, ce qui est faux car ce dernier fait partie de la famille des Ictaluridae.

Description

C'est un poisson carnivore qui mesure environ 1,5 m de long en moyenne mais qui peut atteindre 2,5 m de long en France, avec un poids maximal de 250 kg (plus gros poisson d'Europe). Il vit en moyenne 20 ans. La période des amours se situe de mai à juillet avec une eau de 20 °C; la femelle peut pondre jusqu'à 500 000 œufs.

Origine

En Europe, le silure est originaire du bassin du Danube. Après son introduction, pour la pêche sportive, souvent de façon illégale (notamment dans la Seille), on le trouve aujourd'hui dans pratiquement tous les fleuves et rivières d'Europe (France, Allemagne, Italie, Espagne) de deuxième catégorie.

Originaire d'Europe centrale, où il colonisait le Danube, la Volga et le Dniepr, le silure est maintenant bien présent dans les différents cours d'eau d'Europe occidentale.

Bien qu'il soit très certainement présent depuis longtemps en France
- on signale sa présence dès 1860
- la première capture annoncée et médiatisée date de 1977, sur la Seille.
Vers 1979, d'autres silures sont capturés, mais leur présence est rare dans le Rhône, la Saône et la Seille.

C'est en 1984-1985 que la densité de silures devient importante et qu'on assiste à une explosion démographique.

On peut toujours s'interroger sur la manière dont il est arrivé en France, ce qui suscite bien des anecdotes :
* La première histoire concerne le propriétaire d'un étang dans la Dombes qui, en 1966, aurait élevé des alevins jusqu'à l'âge de la reproduction et les aurait ensuite volontairement rejetés dans la Seille.
* La seconde anecdote raconte que le propriétaire d'un étang vers Cuisery aurait lui aussi élevé des spécimens mais qu'à la faveur d'une crue, son élevage aurait gagné la Seille.

Difficile de connaître la vérité ; en revanche, il est certain que la plus grosse souche provient réellement de la Seille.

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original. Licence Créative Commons parternité partage à l’identique.

Liens externes :
Wikipédia

Photo : Epop