Balades Fluviales

1ères balades interactives en France au fil de l’eau et sur les rives
RECHERCHE LIBRE
 
France
RECHERCHER :

› Devenir fan !


› Aimer balades fluviales !

Pubs
Partenaire
Le monde du fluvial

Castor d'Europe



Le Castor d'Europe, Castor commun, Castor ou Castor d'Eurasie (Castor fiber) est un grand rongeur aquatique, autrefois commun et encore rencontré dans quelques cours d'eau ou zones humides d'Europe et d'Asie.

Il est, avec le castor canadien, l'une des deux espèces actuellement vivantes du genre Castor.

Après avoir failli disparaître de tout ou partie de l'Europe, il est aujourd'hui protégé dans la plupart des pays, et a fait l'objet de nombreux programmes de réintroduction.

En Belgique, France et Suisse cet animal est strictement protégé.

Description

Le castor européen adulte pèse en moyenne 21 kg et mesure jusqu'à 1 mètre (queue d'environ 30 cm comprise) ce qui en fait le plus gros rongeur autochtone d’Europe. Dans l'eau, il est facilement confondu avec le ragondin, dont le corps est toutefois moins immergé quand il nage (le castor ne laisse visible hors d'eau que sa nuque et la moitié supérieure de la tête, alors que toute la tête et le haut du dos du ragondin sont visibles hors de l'eau quand il nage).

Le rapport longueur de tête/longueur du corps (sans queue) est d’environ 1/5ème pour le castor et d’1/3 pour le ragondin.

La femelle allaite ses petits, et dispose de 4 mamelles. Les orifices uro-anaux et génitaux débouchant dans la même cavité (pseudo cloaque).

Les fèces, riches en matière ligneuse, allongées mesurent 2 x 3 cm environ et sont émises dans l'eau où elles nourrissent les poissons et divers invertébrés.

Alimentation

Il est exclusivement végétarien. Les besoins quotidiens d'un adulte sont d'environ 2 kg de matière végétale ou de 700 g d’écorce. Outre les écorces, il consomme les feuilles et jeunes pousses de nombreux ligneux, des plantes aquatiques, des fruits, des tubercules, la végétation herbacée terrestre. Ses préférences vont aux écorces et feuilles de saules et de peupliers, qui ont co-évolué avec lui, et qui recèpent facilement, comme toutes les espèces des ripisylves de l'hémisphère nord, ce qui n'est pas le cas dans l'hémisphère sud où aucun animal ne se nourrit à la manière du castor en coupant les arbres des berges pour en faire des barrages. Il apprécie aussi les buissons tels que cornouiller sanguin, noisetier, l'orme champêtre et moindrement l’aulne glutineux. La plus grande partie des branches qu'il coupe ont un diamètre compris entre 3 et 8 cm.

Comportement

C'est une espèce inféodée aux zones humides et à l'eau où il y passe les 2/3 de son temps. Il construit des huttes ou un terrier ou des huttes-terrier pour s'abriter le jour et mettre bas. L'entrée du gîte est toujours située sous l'eau. Parfois le gîte est remplacé par une cavité naturelle (dans les régions karstiques comme dans les gorges du Gardon) voire artificielle (ruine de moulin).

Comme de nombreux animaux nocturnes, il est surtout actif en début et fin de nuit. Il est grégaire et sociable, mais territorial (il marque son territoire au moyen de castoréum (sécrétion placée généralement sur des monticules de terre situés à moins de 50 cm de l’eau).

Une communauté familiale nécessite 1 à 3 kilomètres de cours d'eau). 75 % des castors vivent en groupes familiaux composés de 2 adultes, des jeunes de plus d’un an et des jeunes de l’année.

Chaque famille rassemble de 2 à 6 castors (3,8 en Europe). 25 à 30 % environ des castors vivent de manière isolée, avec des comportements plus explorateurs.

Son comportement le plus connu et spectaculaire est la construction de barrages et sa capacité à ronger des branches et des troncs d'arbres, grâce à des dents très aiguisées.

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original. Licence Créative Commons parternité partage à l’identique.

Liens externes :
Wikipédia

Photo : Groucho M