Balades Fluviales

1ères balades interactives en France au fil de l’eau et sur les rives
RECHERCHE LIBRE
 
France
RECHERCHER :

› Devenir fan !


› Aimer balades fluviales !

Pubs
Partenaire
Le monde du fluvial

Ski-nautique



Le ski nautique est expérimenté en France dès 1920 puis repris par l'Américain Ralph Samuelson en 1922, qui fait aujourd'hui office d'inventeur de cette activité.

En 1925, Fred Waller dépose un brevet pour les premiers vrais skis nautiques appelés Dolphin Akwa-Skees.
En 1940, Jack Andersen met au point le premier ski pour faire des figures. C’est un ski plus petit, plus large et qui n’a pas de dérive.

Matériel

Les premiers skis étaient faits en bois. Depuis la fin des années 70, la fibre de verre a fait son apparition, puis d'autres matériaux comme le carbone ou le graphite. Les skis de compétition actuels sont majoritairement réalisés en carbone, pour sa rigidité, longitudinale et en torsion, et sa légèreté. Les skis nautiques ressemblent aux skis alpins, mais ils sont plus larges. Les fixations, ici appelées chausses, sont en caoutchouc de manière à permettre un déchaussage du pied en cas de chute. En slalom et surtout en figures, un nombre croissant de compétiteurs utilisent des chausses avant rigides, dites Skitechnic ou Skitec, composées d'une coque similaire à celles utilisées pour les rollers en ligne et d'un système de fixation issu du ski de randonnée permettant un déchaussage identique à celui du ski alpin en cas de chute violente.

Les skis comportent également une dérive, éventuellement réglable, à leur extrémité arrière.

Les bateaux de ski nautique mesurent habituellement entre 4 et 6 m et présentent certaines particularités : ils sont motorisés par un V8 de 300 ch ou plus de puissance, pour le couple du moteur qui permet des accélérations franches au démarrage puis le maintien d'une vitesse constante malgré la traction du skieur, qui peut être très forte en slalom. Par ailleurs, ils présentent un plan de pont très dégagé, avec un poste de pilotage avancé : de cette manière, le moteur et le mât de traction auquel est attachée la corde sont près du centre de gravité afin d'éviter un louvoiement de la poupe lorsqu'un skieur slalome derrière le bateau.

Enfin, les œuvres vives du bateau ont une forme particulière, afin de créer un sillage le plus plat possible. Ce dernier point distingue les bateaux de ski nautique et ceux de wakeboard, qui doivent créer une vague de sillage haute afin de permettre des sauts.

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original. Licence Créative Commons paternité partage à l’identique.
Photo : H2oskiep

Liens externes :
Wikipédia