Balades Fluviales

1ères balades interactives en France au fil de l’eau et sur les rives
RECHERCHE LIBRE
 
France
RECHERCHER :

› Devenir fan !


› Aimer balades fluviales !

Pubs
Partenaire


L'aviron est sport olympique depuis la création des Jeux olympiques modernes en 1896 sous l'impulsion du baron Pierre de Coubertin.

Ce sport consiste à propulser un bateau à l'aide de rames, également appelées avirons. On distingue deux catégories : l'aviron de rivière et l'aviron de mer.

Technique

L'aviron est un sport de vitesse et de glisse dans de longs bateaux effilés en bois ou en matériau composite. L'athlète est assis au-dessus du niveau de l'eau sur un siège roulant (une coulisse) et tourne le dos au sens d'avancement du bateau. Les avirons (les pelles) servent à propulser l'embarcation, qui ne porte pas de nom générique.

Selon les types d'embarcation, le rameur utilise :

- un aviron unique dit de pointe (longueur totale de 3,5 à 4 m),

- ou deux avirons dits de couple (environ 3 m de long chacun).

Ce sport peut être pratiqué sur une rivière ou un lac. Les vagues ne permettent normalement pas d'utiliser les embarcations aux normes olympiques sur la mer ou l'océan, bien que la pratique y soit sont possible.

Selon le type de bateau, les équipages comportent ou non un barreur. L'aviron est un sport très exigeant. La distance de course standard de 2000 m est suffisamment longue pour comporter une phase importante d'endurance, mais suffisamment courte (les temps de parcours varient entre 5 min 20 s et 8 min) pour ressembler à un sprint.

Les athlètes doivent donc avoir d'importantes capacités à la fois en anaérobie et en aérobie. La plupart des muscles du corps (jambes, bras, dos) sont sollicités au maximum. De plus, le coup d'aviron compresse les poumons des rameurs pendant la phase de poussée. Ils doivent donc adapter leur rythme de respiration à la cadence de coups d'aviron, à la différence de beaucoup d'autres sports, comme le cyclisme par exemple, où les compétiteurs peuvent respirer librement.

Le manque relatif de couverture médiatique de l'aviron lui a permis de conserver une atmosphère rigoureuse.

De longues heures d'entraînement quotidiennes, quelles que soient les conditions climatiques, ainsi qu'une forte discipline individuelle et au sein de l'équipe sont indispensables, la seule récompense de tous ces efforts étant l'appartenance au haut niveau de la communauté de l'aviron. L'implication intense et désintéressée des rameurs de haut niveau dans leur sport est souvent considérée comme exemplaire.

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original. Licence Créative Commons paternité partage à l’identique.

Photo : Équipe américaine aux Jeux olympiques de 2004 - Master Sgt. Lono Kollars

Liens externes :
Wikipédia