Balades Fluviales

1ères balades interactives en France au fil de l’eau et sur les rives
RECHERCHE LIBRE
 
France
RECHERCHER :

› Devenir fan !


› Aimer balades fluviales !

Pubs
Partenaire


Un kayak est un canot léger qui aujourd’hui fait appel à une pagaie à deux pales pour le propulser, le diriger et l’équilibrer.

Origine et histoire

Les kayaks ont été élaborés par les peuples des régions arctiques (Inuits) qui utilisaient ces canots pour la pêche et la chasse sur les côtes de l'océan Arctique, de l'Atlantique Nord, de la mer de Béring et du Pacifique Nord. Les kayaks sont vieux d'au moins 4000 ans, d'après les plus vieux kayaks conservés au Musée d'ethnologie de Munich. La plupart des peuples Inuits, des îles Aléoutiennes jusqu'au Groenland, s'appuyaient sur le kayak pour la chasse de proies variées, principalement des phoques, mais aussi des baleines, des ours et des caribous dans certains territoires.

Construction traditionnelle

Les premiers kayaks ont été construits à partir de peaux de phoque (parfois d'autres mammifères marins) cousues et tendues sur une structure en bois. Les peaux étaient lavées, trempées (dans l'urine fermentée) et épilées par les femmes, avant d'être cousues. Les coutures étaient enduites de graisse de phoque pour assurer une meilleure étanchéité. Le bois était généralement du bois flotté, puisque beaucoup de territoires étaient dépourvus d'arbres. Les éléments de la structure étaient traditionnellement fixés par des assemblages, des chevilles de bois et des liens en cuir. Les constructeurs autochtones concevaient et construisaient leurs bateaux en combinant leur expérience et les savoirs traditionnels transmis oralement.

Le mot kayak signifie "bateau de l'homme" ou "bateau de chasseur" ; le kayak était une embarcation personnelle, construite par et pour le chasseur qui l'utilisait (avec l'aide de sa femme, qui cousaient les peaux), et ajusté à sa taille pour un maximum de manoeuvrabilité.

Le constructeur utilisaient un système de mesure personnel pour créer un kayak adapté à son propre corps.
Par exemple : la longueur du kayak était en général égale à trois fois l'écartement de ses bras tendus. La largeur au niveau du poste de pilotage était la largeur des hanches du constructeur additionnée à deux poings (parfois moins). La profondeur typique était d'un poing tendu, plus un pouce tendu. Ainsi, les dimensions typiques étaient d'environ 5,2 m de longueur, 51-56 cm de largeur et 18 cm de profondeur.

Source : Wikipédia – Reproduction d’extraits du texte original. Licence Créative Commons paternité partage à l’identique. Photo : Yanid

Liens externes :
Wikipédia